------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Dalaï Lama répond a cette question; qu'est ce qui vous surprend le plus dans l'humanité ? : " Les hommes....Parce qu'ils perdent la santé pour accumuler de l'argent, Ensuite ils perdent de l'argent pour retrouver la santé. Et à penser anxieusement au futur, ils oublient le présent de telle sorte Qu'ils finissent par ne vivre ni le présent ni le futur. Ils vivent comme s'ils n'allaient jamais mourir..... Et meurent comme s'ils n'avaient jamais vécu ". ......ne pas oublier que l'on nait tous de la même couleur: violette...

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

dimanche 26 juin 2011

Le sentier Linéaire de la rivière Saint Charles-Quebec


De Rivière Saint Charles - parc Chauveau



aménagé depuis le lac Saint Charles , le long des méandres, chutes et canyon de la rivière, sur une distance de 33 km

VIDEO;



il y a pleins de parkings pour les usagers qui veulent faire une balade, et des arrêts d'autobus très accessibles tout le long en cas de fatigue....

Verdure assurée tout le long, ainsi que des différences de paysage;

Je l'ai fait dans différents sens, de Québec au
, et du
au Parc Chauveau.

Depuis Québec, c'est pas difficile a repérer, il suffit de se trouver au vieux port, et de suivre la rivière, au Niveau de Québec ville il y a un sentier sur les 2 rives.

Après le pont Scott, ce sera sur la rive nord, de toute façon il y a qu'un sentier bien baliser.
a partir du boulevard Lelièvre (qu'on traverse), plus de possibilité de vélo, car il y a beaucoup d'escaliers, jusqu'au Parc Chauveau

de mon expérience, j'ai préféré faire le Lac Saint Charles au Parc Chauveau, en y allant en autobus, la 801 jusqu'au terminus du zoo, ensuite la 31, descendre rue Delage au lac , compter 1 h30 de transport 2,75$ avec transfère.

J'ai choisi ce sens par facilité, sachant que la ligne 31 en fin de journée est aux heures, j'avais pas envie d'attendre, en plus il y a plus de descentes que de montées pour les escaliers, donc moins fatiguant.

le départ depuis le lac est agréable dans un petit boisé qui longe la rue Delage, ensuite on traverse un long marécage sous des lignes a haute tension, en longeant des ruisseaux qui se jettent dans la rivière st Charles.


VIDÉO RIVIÈRE SAINT CHARLES;



la rivière y est calme, il y a d'ailleurs des canots a louer, assez populaire, excepté une petite courbe ou un rapide regale les kayakistes.

en arrivant a Loretteville-Wendake(village Huron), on passe par le château d'eau, ensuite un joli pont, pour traverser la localité, mais c'est assez facile a s'y retrouver, car des panneaux de marcheur, assez fréquents.
un petit tour
et son canyon, pour revenir sur le sentier qui longe le canyon, son et vue superbes.

une traversée sur un pont suspendu, pour longer le canyon sur l'autre coté, ensuite retraverser sur un pont routier, et continuer a descendre , se retrouver le long de la rivière apaisée, le parc Chauveau est tout proche.



prochaine étape la totalité.... faudrait pour mon confort que ce soit en 2 jours, donc trouver un endroit pour bivouaquer

samedi 18 juin 2011

l'ile Verte au Quebec- Canada



En fait L'île verte est le nom du village côtier face a l'île qui elle se nomme Notre dame des 7 douleurs, cela viendrait des 7 clochers visibles de l'île.

Pas évident si on cherche un gîte quand ont est pas sur place, si on veut être sur l'île.

Diaporama sur Picasa, de l'ile Verte



  • GALERIE Picasa de L'île Verte JUIN 2011


  • du 09 au 13 juin 2011

    après un printemps des plus humide....enfin du soleil........
    Alors vite, un coup d'œil sur
    un transport le jeudi a 17h30, un bateau a 20 h, ou j'arrive pile-poil, (merci a Patrick de m'avoir conduite au débarcadère du traversier)
    A 20 h 30, je m'engage pour rejoindre le coin du phare, avant que le coucher de soleil, soit fini.

    Une dame en auto, me demande si je vais au gite du phare, je répond que non, mais finalement quand elle revient, je dis oui, car je suis agressée par les maringouins, decidant d'essayer le gite qui est juste refait a neuf.



    Superbe aussi bien dedans que l'extérieur, en plus j'ai la maison de l'assistant gardien pour moi seule, draps et serviettes neuves.
    une cuisine pour faire notre popote, par contre j'ai pris une chambre au rez de chaussez, et avec les fortes pluie précédentes, la pompe a eau(dans le sous-sol en dessous) s'est déclenchée toute la nuit................

    Réveillée par le soleil a 4h12, je sors faire des photos de la belle lumière matinale, et me recouche, pour me relever a 7h, ou en attendant le petit déjeuner, je vais me promener le long de la plage Est, y rencontrant mes premiers
    Vite j'AI FAIM..... je retrouve un gentil couple Frédérique et Éric, de Québec, en fait lui est anglais et elle française d'origine.

    La salle est ben fenestrée sur la mer, de petites tables de 2, recouvertes de bleu, un repas excellent, après les céréales, le jus d'orange a volonté, un bon café avec une super bonne crêpe aux pommes avec du fromage, un régale......miam.

    Vers 9 h, je pars sur les rochers multicolores sous un ciel bleu acier, a me délecter tout émoustillée par la beauté et les possibilités photographiques.

    A 11 h, j'entends un souffle de baleine, HÉ! oui il y a 2 rorquals qui s'empiffrent de trilles qu'ont peut percevoir du bord, comme une vague poursuivie par les cétacés.

    Un peu plus tard ce sont




    qui avertissent leur présence par leur si joli chant, par contre difficile a attraper dans la pellicule, des que je les trouve, ils plongent les coquins, mais j'ai quand même réussi a les avoir......fiou....

    Le bonheur a l'état pur.

    Le soleil chauffe pas mal, je casse la croute a l'ombre, petit repos, et HOP en avant a nouveau, les rochers recouverts d'algues d'un vert entre le foncé et le fluo, sont vraiment spectaculaires.

    Je passe l'après midi a sauter d'un rocher a l'autre pleine d'admiration, pour m'arrêter vers 17h dans un jolie baie tranquille avec un beau replat en dehors de la zone de montée de l'eau, en plus de troncs utilisables comme table et chaises.......une vue sublime sur le couché de soleil, les moustiques attaquent, mais avec une moustiquaire de tête, c'est supportable.

    Une bonne nuit tranquille au son du babillement de l'eau calme.

    Levée a 7 h pour profiter de la belle journée qui s'annonce.

    Petit déjeuner sur mon tronc, a regarder la vie devant moi, sans me presser.......départ vers 8h30.

    Je descend jusqu'à la pointe d'en Haut, pour revenir par le sentier du littoral, remonter par le chemin du camping des Myosotis (qui ouvre le 24 juin), que je connaissais pas, pour arriver sur le chemin central de l'ile.

    Engagement sur un chemin qui descend vers le sud, j'ai besoin de recharger ma batterie d'ipod, et cherche le café qui normalement devrait être ouvert, j'arrive a l'ancien quai, et demande a une gentille dame qui est dans son jardin, elle m'invite chez elle (Mme Rolande-) elle tenait un gite il y 5 ans encore, mais bon a 75 ans faut savoir s'arrêter, amoureuse de l'ile ainsi que son mari, ils ont acheter cette maison il y a 40 ans, et y ont vécu a leur retraite pendant 6 ans.

    Vers 11 h30, je repart par un autre chemin qu'elle m'a indiqué, qui traverse une propriété privé, au gite pench-O-nord, ils jardinent et m'autorisent a passer, m'indiquant même ou aller.

    Ils ont construit un escalier de bois, pour descendre la falaise abrupte coté nord, avec une jolie terrasse.

    La foret y est très belle.

    Je reéxplore vers le haut de l'ile, ou des artistes ont aménagés une cuisine, douche, banc, même toilette, en bois de plage, porté et poli par les vagues.




    Redescente vers la pointe d'en bas, entre le chemin du littoral quand il est praticable, car depuis que le fleuve gèle moins, les tempêtes d'hiver montent plus haut et grugent les bords de terre, en laissant une grande quantité de branches, pailles,troncs d'arbres, qui s'entassent....

    En fin d'après midi, arrêt a la cabane en bois de plage, qui doit servir a des chasseurs, qui me semble parfait pour planter la tente a coté, avec un joli point de vue, ainsi qu'un banc dans la cabane, et un demi toit, qui me sera bien utile le lendemain, car les premières gouttes sont tombées a 4 h, pour reprendre vers 9 h.




    J'ai pu sécher la tente et déjeuner tranquille, dans la cabane, c'est rigolo, comme les gamins.......

    Le problème avec la pluie, c'est que la mousse, devient glissante comme de la glace sur les rochers, je rejoint le gite du phare, on m'autorise a prendre un café, il y a a tout un groupe de gens de la télévision, très bruyants, je discute avec Fr et Er, et repart des que la pluie cesse, vers la pointe d'en bas, explorer la grande plage conseillée par Mme Rolande, ou elle amenait ses enfants se baigner.

    Pour y arriver il faut contourner un gros piton rocheux, aux couleurs incroyables, il est préférable d'y passer à marée basse, sinon escalade recommandée.

    La plage en effet y est belle, constituée de plusieurs petites baies, au sable beige rosé.

    Je vais jusqu'au bout, pour rejoindre un chemin dans le superbe boisé, qui s'avèrera privé, mais bon, personne la, donc........

    Pour arriver a nouveau sur la route principale, je veux aller jusqu'au bout, encore privé!!!!, je contourne par les rochers, déjeune a l'abri du vent, en revenant il se met a pleuvoir sérieusement, il est 4 h, et me réfugie a nouveau au gite du phare, ou je décide de dormir, vu le temps, et rentrer demain, qui s'annonce pareil.

    Bonne petite soirée tranquille avec FR et ER, cuisine commune, un verre de vin offert par eux, dodo.....

    Ils partent aussi demain, ils me déposeront a Riviere du loup ou je prendrai un bus, car il tombe des cordes.

    Avant de partir je suis remontée au phare, au jour, sous la pluie, mais belle lumière.


    VIDÉO ISLE VERTE-JUIN 2011





    ---------------------------------------------------------------------------------

    25 décembre 2010




    Nouvelle tentative hivernal, .......+ Aventures inattendues.....
    je suis partie avec un covoiturage Amigo, a 11 h le matin, avec un couple bien sympa, et une petite fille qui jouait avec son kobo (lecteur de livre) tout nouveau.
    Ils allaient que jusqu'à Rivière du loup, on est arrivé a 13h15, a la station des autobus "Orléans express, et j'ai attendu 15 h pour le bus qui me déposait a L'Isle Verte, 40 mn plus tard.
    Horaire qui m'arrangeait pas particulièrement , puisque la nuit tombait vers 16h15.
    Je me suis dépêchée d'aller a l'endroit ou l'année passée j'avais suivis la piste de skidoo, avec une neige bien tassé,.....rien.....la glace devait pas etre assez epaisse...., j'ai juste trouvé un sentier, pas entretenu, ou j'ai pu faire quelques clichés du couché de soleil.
    La nuit arrivant je me suis dépêchée de retrouver la route, que je devais suivre sur 5 km afin de trouver le chemin d'accès pour l'aire d'hélicoptère,.... ou je pensais planter ma tente dans le coin, afin d'être prête a décoller le lendemain a partir de 8 h 30......
    Mais voila, la "providence" est pas toujours comme on le "souhaite" Je suivais la route coté circulation , car sur L'autre coté, les phares des autos éblouissaient trop.
    5 km, ca se fait en 1h en marchant bien,.... mais bon la, bord enneigés, glacés, + voitures....pas évident....
    Mais je continuais, le froid était un peu mordant...autours de -15°.....
    Quand soudain, je me suis retrouvée au fond d'un fossé de bien 2 m.....heureusement sans eau......Je sais pas trop comment....
    Je me suis juste vue faire un genre de roulé-boulé...... je pense que ébloui par les autos, j'ai pas vu le bord du fossé, ou bien la neige sur le bord a cédé....bref....
    j'essaie de me relever, avec le sac sur le dos, et le sac photo, sur le ventre, deja la..... pas évident,
    et surtout une douleurs intense se fait ressentir a la cheville gauche.....shittttttt.....
    La neige est durcie et pas très épaisse sur la pente, donc pas très facile, pour faire des marches en appuyant avec le bout des pieds, je m'essaie a plusieurs reprises, mais la douleurs se fait sentir plus fort.... merde, je retombe a chaque fois en bas....
    Je vais tout de même pas rester la au fond du fossé a attendre de geler!.....
    En plus c'est tout noir.....je reprend mon élan, et escalade, a nouveau.....si on m'avait filmé.... ça devait être marrant.....une tortue qui rampe dans la neige ;)
    Finalement je réussi a atteindre le bord..... et sans trop de honte je remonte a 4 pattes..." pensant "que si on me voyait, je passerais pour un soularde,....... mais j'avais rien bu hein!.....
    Fiouuuuu!!!! ça y est je suis a nouveau au bord de la route, mais réalise de suite, que je pourrais pas continuer a pieds....re et re shiiiittttt!....
    Il y a un motel a 3 km en arrière, mais je pourrais pas les marcher, je traverse, et essaie d'arrêter des voitures, et réalise vite que c'est dangereux, elles vont trop vite, et il fait trop noir....
    J'avise pas loin des petites maisons toutes éclairées, et animées ....
    Le plus sage me semble d'aller frapper a la porte de la plus animées, afin de demander un lift pour le motel...
    Avec le froid, personne refuse ce genre d'entraide...
    Je monte les 5 marches en boitillant, cogne a la porte, je vois par la fenêtre de la porte plein de monde , mais ils m'entendent pas ni me voient....
    Je tape plus fort a plusieurs reprises, quand enfin une dame en Noir me voit...m'ouvre.... me fait entrer.....et m'invite immédiatement a passer le réveillon avec toute la famille 0-0... WHAAAA! quel accueil...
    J'explique mon problème, ils me tendent un téléphone, cherche dans l'annuaire le numéro du "barillet" motel, que j'appelle de suite après que la buée de mes lunettes ait disparue...
    Il y a bien une chambre pour moi, mais ils ferment a 20 h, je dois donc y être avant.....pas de problème, sachant que le réveillon sera fini plus tard, Karl m'amène au motel, ou je prend ma clé, y dépose mes affaires, en me trainant, faisant attention sur le parking complètement couvert de glace....
    Et on retourne faire la fête....YEAAAHHH 8-)
    Une bière m'attend a l'arrivée.... :)
    Il y a pleins de petits enfants, 3 bébés de 5-6 mois, et des plus grands de 15 a 18 mois..... adorables petits bout de choux....
    Toute la famille s'en occupe..... il y a bien 15 personnes, je sais pas trop.....
    Après le repas des petits, on se met a table.....
    Il y a du seapot, confectionné par Nancy et Philippe, un plat typique d'ici, un genre de ragout, un melting pot, excellent..... un régal...
    du saumon fumé, des crevettes crues!!!!!, ça se mange bien en fait....des salades, champignons,radis,fromages ect....un repas de fête quoi!
    le tout arrosé de vin en boite de carton ;) pas mauvais...
    On passe au salon, ou ça va être la 2 ème remise de cadeaux.....la première datant de la veille, ou du matin....
    Philippe est un bout-en-train, très drôle, on rit bien....je fais des photos....et films...faut bien que je serve a quelque chose ;) ...
    Il y a 2 ravissantes petites jumelles de 18 mois, qui, à la réception de 2 petits fauteuils en simili-fourrures, se sont éclatés a s'affaler dedans, trop mignonnes les petites...
    Comme toujours le plus grand plaisirs, est le déchirage des papiers cadeaux.....
    La distribution terminée, retour à table pour le dessert...... je reçois en premier une assiette pleine de gâteau au chocolat, bûche, crème glacée.....
    Ça rigole un max...+ chahuts entre la belle mère (Nancy) et Philippe......
    Vers 11h 30, Michel me raccompagne au motel, après que nous ayons échangés nos adresses courriel....
    Au motel, je peux enfin regarder mon pied, que j'ai eu du mal a entrer dans la chaussure au retour....
    Bien sur enflé....je n'ai pas de bandage,..... faudra faire avec....... allongée c'est pas trop douloureux...je dors assez mal....
    En me levant je décide de retourner a Québec.... je peux a peine poser mon pied au sol....ce serait pas sérieux de faire du chemin a pied, + faire de la raquette sur l'ile, en risquant d'avoir des séquelles sur une cheville pas traitée...
    Je suis pas sur que l'infirmière soit sur l'ile ou il y a que 35 personnes, environs....... et encore en période de fêtes surement moins...
    Après avoir vite repacté mon sac, je consulte le site internet des autobus (sur mon ipod, cool la connexion des motels), il semble y avoir un bus après 9 h, il est 8h30..... Un bon café..... achète mon billet de retour...... le bus arrive a 9h15.... arrivée a Québec autours de 13h.....la, c'est pratique, les stations de bus sont tout prêt, et arrive chez moi, 30 mn plus tard....
    Je consulte l'internet pour les entorses, et m'évite d'aller aux urgences, car tous les symptômes sont bien indiqués ainsi que le traitement...c'est une entorse modérée, sans déchirure ligamentaire....
    J'ai des bandages élastique, de l'arnica en pommade, ainsi que du consoude en onguent, qui soulage rapidement l'inflammation....
    Maintenant , bouger le moins possible et attendre tranquillement au chaud, que ça guérisse...
    J'ai aussi vite appelé Claudette qui devait m'accueillir dans son B&B et me chercher a l'hélico, .... ralala, ils m'attendaient, et m'espèrent en mars ..........bon bin faut faire avec hein!

    J'ai envoyé les photos et films a la petite famille.... j'essayerai de les revoir la prochaine fois que j'irai a l'Isle Verte... ---------------------------------------------------------------------------------

    26 et 27 avril 2010




    Après un bref passage en janvier 2010, des la fonte des neige et la reprise du traversier, je suis retourner 2 jours , sur l'île, un peu froid, grand vent, mer (le fleuve nommé ainsi ici) superbe, avec de belles vagues..... des bernaches du canada, bien grasses, qui font le plein en passant........ les roches aux couleurs changeantes selon le type de température....presque incolores sèches, et flamboyantes mouillées et ensoleillées......des artistes qui construisent des lieux magiques, avec le bois trouvé sur la grève.....une petite chute bien fournie en cette période....même un beau chemin coté nord, pas indiqué, si confortable en cas de vent de face.....enfin au retour une jolie
    que j'ai aussi filmé ,sa démarche lente est incroyable, comme elle est facile a prendre, elle doit se croire protégé a marcher sur la pointe des pieds, ainsi.


    J'ai dormi a l'abri du coulis marin entre 2 belles rangées de sapinette, avec une belle ouverture face au fleuve, sur une vue magnifique sur Tadoussac en face avec un coucher de soleil radieux......m'ayant concocté un petit confort avec les bois de plage.......faisait 0° 0 humidité, j'ai pas traîné après le coucher de soleil....a l'écoute des vagues qui s'évanouissaient peu a peu en marée descendante....
    La 2 ème journée est sans soleil ( neige de printemps a Québec), mais confortable pour marcher, sur les rochers, et sur le chemin, heureusement que j'ai mon petit anorak demi saison, avec une capuche.
    Je vois que le temps va se gâter, je prendrai donc le traversier du début d'après midi, ou Claudette, que je retrouve, ayant pas de place dans son auto, m'envoie a Bastien qui va a Montréal, gentiment il accepte de m'amener, et nous allons parler tout le long du voyage de son projet de maison de paille sur l'île, ou il propose d'enseigner ce type de construction en échange d'aide, repas et couchage fourni....excellente idée a l'ancienne économique et fraternelle.

    Pas impossible que j'aille participer, en été.
    --------------------------------------------------------------------------------------

    18 et 19 Octobre 2009





    Je suis partie en autobus depuis Québec, descendue a Beaumont, pour voir comment était l'endroit. La prochaine fois si je n'ai pas de covoiturage pour sortir de Québec, je descendrai a Levis, ou l'arrêt est au bord de la route 20.
    ensuite petite marche pour récupérer la bonne route et un camion + une voiture, mon traversier est a 16 h, j'ai 2 h devant moi, j'en profite pour boire un bon café, avec un gâteau maison, du petit resto.
    J'etais venue sur l'ile, une premier fois avec mon ami JC, il y a 7 ou 8 ans.

    La route qui rejoint l'embarcadère du traversier est en face, plus un kilomètre, il fait beau, j'ai le temps, prend des photos des marais, en fait entre l'île et l'embarcadère, c'est accessible a pied en été avec certaines marées. Le traversier est une barge a moteur, qui ne fonctionne qu'a marée haute.
    Pile a l'heure 7-8 voiture débarquent, 1 seule embarque, on est 5 personnes.....
    Des que l'on arrive, je me dépêche, car je veux profiter du coucher de soleil au phare, qui est a 2 km. Le spectacle est a la mesure de mes souvenirs. pas le "pont" (qui est une expression ici d'un couché de soleil , que je n'ai vecu qu'une fois a Rivière du Loup, ou on devient carrément le coucher de soleil, tant les couleurs sont intenses, enveloppantes,sans fin tout une expérience)
    Mais il est superbe quand même. il passera aussi du jaune au violet en passant par le orange, rose, écarlate.
    On m'invite a monter dans le phare, je décline, car les rochers sont incroyables, avec cette lumière changeante.
    après cette symphonie colorée, je suis vite partie en quête d'un endroit ou planter ma tente, pas sur la plage, car la dernière fois, ici, on avait du tirer la tente avec tout installé a l'intérieur, car nous étions entourés d'eau.....hihihih




    Tout en continuant de photographier les violets sur les vagues de sable humides, je trouve un endroit pas trop mal, quand j'entends un petit moteur, un genre de véhicule de golf, plus puissant, le Monsieur me salut, et prend un chemin a flan de coteau, assez abrupte...
    Je monte la tente il fait deja nuit. Je prépare mon couscous, mais comme je suis sur de la grosse herbe, ce n'est pas très plan, et je renverse une première fois la gamelle ainsi que l'alcool qui se répand, sur la feuille d'alu, que j'utilise toujours pour ne pas mettre le feu. je la renverserai a nouveau en fin de cuisson....ralala, mais ça va il m'en reste assez.
    Nuit calme au leger son des vague, de la marée descendante.
    Me leve a 7 h, il a fait -5, mais j'étais très confortable dans la tente et le sleeping.
    je continue le long de la plage, il fait gris ce matin, et le soleil éclaire sous les nuages, Tadoussac en face, c'est superbe. Je prend un chemin de traverse, afin de rejoindre l'unique route de gravelle de l'île, afin de trouver un resto pour déjeuner.
    Je regarde sur le petit dépliant ramassé sur le bateau, il y a pas grand chose, comme resto, je m'arrête au musée de l'os ( ou une baleine , enfin ses os sont exposés, il y a une table a pic-nique, et me fait un café.
    Je reprend la route, après un moment une auto s'arrête, un employé municipal, qui me propose un lift, il va a la bibliotheque, au milieu de l'ile qui fait 15 km de long. il m'informe que le resto ou je pensais aller est fermé et que j'ai peu de chance de trouver
    Mais un peu plus loin je vois un homme sortir de sa maison il me parle et je lui demande si il y a de quoi ouvert....pas de problème , me répond-il, "claudette va arranger ça", et il me guide a la maison, qui est un gîte.
    du nom du papa de Claudette, Amedé.
    il fait chaud dans la pièce principale ou une grosse cuisinière trône, reluisante et blanche. Claudette me fait un super beau déjeuner avec des pancakes cuits directement sur les ronds du poile, des fruits, créton, fromage, cottage ...........un festin, tout en discutant.
    elle m'indique un sentier du Littoral, que je peux rejoindre par sa propriété (heureusement car je me décourageais de la route, et pensais prendre le premier traversier de retour)
    je traverse un joli bois, elle m'avais prévenu qu'il y avait 2 chemins, l'un tout droit dans la falaise, l'autre en pente douce. J'ai choisi le premier, en faisant bien attention, ça passait bien.
    Les rochers tout le long on des couleurs et des formes incroyable, j'arrête pas de m'arrêter prendre des clichés. Je reste sur la plage, et pense rentrer par le sentier, a un moment je photographiais les dessins des rochers, quand j'aperçus un phoque, j'ai juste eu le temps de le prendre avant qu'il disparaisse.
    je comptais 2h30 pour le retour, pensant que le sentier serait praticable, ce qui n'étais pas le cas, au bout d'une heure, j'ai pris le premier chemin qui semblait monter, après avoir traversé le terrain de camping "les myosotis", fermé, mais super bien placé , j'y reviendrai.
    Revenue sur le chemin, d'un bon pas je m'avançais, quand une auto s'est arrêtée, le Monsieur m'a ramenée a l'embarcadère, il me restait 1h30 a attendre.



    Sur le traversier j'ai parlé avec l'infirmière émue, qui quittais l'île, ses remplaçants étant arrivé, elle m'a conduit a la route, 2 voiture me conduiront a Levis, ou je rejoint le traversier pour prendre le bus afin de rentrer chez moi.

    lundi 6 juin 2011

    les parcs autour de Quebec

    De ma ville de Quebec Chutes et banlieues et Parcs-Canada
    On peut dire que la ville de Québec est très verte, ....avec des parcs aussi nombreux que beaux et différents; le principale dans le centre ville ;


    ancien champs de bataille, transformé en golf par les conquérants anglais, et enfin parc maintenant, pour notre plus grand bonheur, il se transforme en terrain de jeux de foot américain, freesbee ou zone de bronzage, amphithéâtre pour les différents festivals en été et en divers sports en hiver, comme un superbe piste de ski de fond qui en fait le tour, ainsi que des glissades..... le tout gratuit.

    Diaporama des parcs de Québec, direct sur Picasa


    parc au bout du quartier Montcalm, qui est en fait la suite des plaines, séparés par quelques bloques d'immeubles.
    a Cap Rouge, toujours longeant le fleuve,ou les enfants se baignent, plein de tables a pic nic, vraiment un endroit paisible.
    en pleine ville, pas très grand, mais avec de belles chutes d'eau, un havre de fraîcheur.
    dans Limoilou (quartier populaire de la basse ville de Québec), sur le bord de la rivière St Charles, avec piste cyclable. Ou j'ai découvert que le sentier continue jusqu'au lac St Charles...on peut partir de Québec a Pied pour les Saules a - de 2 h......... très agréable promenade
    plus loin dans Limoilou, superbe parc avec étangs , volière a papillons, Labyrinthe arboré.


    Aux chutes bien connues, qui se déversent a 83 m de haut face à l'île d'Orléans

    a 40 km de Québec, le bus pour chicoutimi s'y arrête, grande forêt, sentiers du parc, et le nationale le traverse, canoë sur la rivière ,si on aime la nature, c'est a voir.
    je le met avec les parcs, car c'est un endroit indispensable a visiter, ou le restaurant est excellent, "le seul restaurant de parlementaire au monde ouvert au public, m'a t-0n dit"

    le parc Linéaire de la Rivière Saint Charles, 33 km du centre de Québec au lac Saint Charles. Parcours très agréable qui démarre au vieux port, plat au début, vallonné a partir du parc Chauveau, avec plusieurs escaliers, de beaux point de vue, des petits coins a pic-nique naturels, avec pleins de possibilités pour les autobus, tout le long.

    • galerie picassa Rivière Saint Charles-Parc Chauveau

    VIDÉO RIVIÈRE SAINT CHARLES;



    le parc de la chute de la Chaudière a Charny;

    VIDÉO CHUTE DE LA CHAUDIÈRE;



    VIDÉO RIVIÈRE ET CHUTE MONTMORENCY 4 mai 2011;



    découvert fortuitement en regardant des photos sur goggle images: