------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Dalaï Lama répond a cette question; qu'est ce qui vous surprend le plus dans l'humanité ? : " Les hommes....Parce qu'ils perdent la santé pour accumuler de l'argent, Ensuite ils perdent de l'argent pour retrouver la santé. Et à penser anxieusement au futur, ils oublient le présent de telle sorte Qu'ils finissent par ne vivre ni le présent ni le futur. Ils vivent comme s'ils n'allaient jamais mourir..... Et meurent comme s'ils n'avaient jamais vécu ". ......ne pas oublier que l'on nait tous de la même couleur: violette...

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

lundi 30 mai 2011

TADOUSSAC et ses fjords

























DIAPORAMA DE TADOUSSAC SUR PICASA





-------------------------------------------------------------------------------------------

LE 15 MAI 2006 ;

 

Juste avant de partir en France, pour m'entraîner, m'habituer à mon nouveau matériel de randonnée pour le GR 20 en Corse.



j'y suis allée en pouce, la van rouge avec des loups peints, ce sont 2 gentils garçons qui m'ont embarqué a Québec, et qui allaient chanté au festival de printemps de Tadoussac.

La nature se réveille de la blancheur,pour éclater de ce si joli vert tendre presque jaune.
Il y a encore un peu de neige par ci par la.
Les animaux sont plus présents, comme une superbe couleuvre (première fois que j'en vois une ici), une sympathique perdrix, un castor, qui s'est approché de moi a moins de 2 m, il devait craindre que je détruise sa jolie bâtisse, au milieu du lac, avec des petits dedans.
Un voilier d'oies et enfin la marque blanche plus bas sur le Saguenay, c'est un beluga.


----------------------------------------------------------------------------------------------


LE 29 MAI 2006 ; 

 













Avec la magie du pollen, ayant la chance de ne pas être allergique, je peux me permettre de l'admirer.
je suis aussi allée sur la voie de chemin de fer de Malbaie à Baie Saint Paul (le train transportant du bois, fait l'aller-retour chaque jour, et déraille au moins 2 fois par an).



J'aime bien faire ce parcours a pieds . Il y a des plages superbes complètement vide pour camper, longer le fleuve et y voir et entendre des baleines et des garderies de canard.




La carte ci contre est la route qui longe le fleuve, pour donner une idée, mais le train est carrément collé au fleuve. Comme je viens plusieurs fois par année. les photos se suivent, je les ajoute a la galerie.

------------------------------------------------------------------------------------------------

EN AUTOMNE-OCTOBRE 2006;




L'un de mes terrains de jeux favori, j'y vais 3-4 fois par an, le sentier du fjord (42km), est très beau, mais dur pour les articulations, a cause de tous ses escaliers pour les passages difficiles.
Les refuges neufs, sont superbes (cher 25 $ la nuit +taxes + les frais de parc) j'y vais pour casser la croûte.

J'y rencontre souvent des faisans, perdrix, castors,des écureuils appelés "petits suisse"très arrogants, qui n'hésitent pas a nous barrer le chemin parfois.
une belle Outarde (oie sauvage), m'a fait tout un spectacle.

1 ere nuit sur la plage (1er gel) les 2 autres nuits plus chaude, j'ai campé dans la foret ou le silence est si bon.
Journées très agréables, peut être l'été indien (22-23 degrés), les feuilles rouges étaient plus a terre que sur les branches, la lune était pleine, trés, trés éclairante, et une marée a son maximum.


----------------------------------------------------------------------------------------



BAIE TRINITÉ-PETITE BERGERONNE- LE PARADIS MARIN-26 07 2007




DIAPORAMA BAIE TRINITÉ-PARADIS MARIN


Je partais pour Natachquan, , mais période de vacances du pays oblige ( vacances dites "de la construction"),.....voitures trop pleines, pressés, ect.....j'ai dormi sur la plage de baie comeau, avec un beau levé de soleil.........mais après, l'attente entre chaque voiture était trop longue, je n'avais pas envie de passer 3 jours a griller aux morsures du soleil, sur le bord de la route. J'ai donc fait demi tour à Maliotenam (réserve autochtone après Sept Iles).

j'avais repéré la trés belle plage sans fin, de Baie Trinité ou je pouvais marcher et dormir . J'ai même rencontré un bien sympathique porc-épic ..... un jeune qui semblait pas savoir quoi faire en me voyant....j'en ai profiter, pour le photographier tranquillement.

J'ai attendu un peu tard pour monter ma tente ...juste a la tombée de la nuit.... j'avais oublié que c'était l'heure des maringouins ( moustiques). qui se sont bien régalés le temps que je monte la tente ( 5 mn) et que je jette mes affaires dedans, ainsi que moi même.... heureusement aucun n'a réussi a me suivre. ils se sont cassés le nez sur la moustiquaire de la tente.... bien fait na!

le lendemain matin, je continue la route, après une heure, un jeune de Québec, qui avait travaillé a Sept Ile, pour mettre une bactérie dans les ruisseaux des environs de la ville, afin de faire mourir de faim les mouches noires ( qui venaient elles aussi de se nourrir férocement sur ma personne), ce garçon rentrait a Québec... il m'a conduite a Petite Bergeronne;




  • au "paradis marin"

  • camping sur les hauteurs des rocs, juste au dessus des baleines, qu'on peut voir entre 50 m et 300 m du bord, 17 $ la nuit, si on arrive tôt, on est placé au bord, je suis restée 4 h .....

    N'ayant pas trouvé un bon emplacement ( trop de monde), je suis allée a Tadoussac, dormir sur la plage, y voir les baleines du bord de l'entrée du Saguenay.

    le lendemain je suis rentrée avec Piwy, le chauffeur d'un gros camion vert cru, qui a chanté a tue-tête, tout le long de la route, du daniel Boucher, et les Cowboys Fringuants, bien en plus.. tout en conduisant pied nu.
    -------------------------------------------------------------------------------------

    TROMBINES DE TRONCS- 21 OCTOBRE 2007



    DIAPORAMA TROMBINES DE TRONCS SUR PICASA

    >

    En parcourant le sentier du fjord a Tadoussac, j'ai eu un 'intérêt tout particulier" pour les troncs des pauvres arbres décapités, pour le bon plaisir des randonneurs;
    afin que nous ayons plus d'espace sur les sentiers, élagage des arbres tombés, et divers changement de parcours du sentier.

    Je rend donc hommage à ces valeureux troncs, trace indélébile et parlante d'une vie stoppée brutalement.
    En fait je ne m'étais jamais vraiment penchée sur la question, mais alors quelle découverte!



    Une variété infinie de formes, couleurs, pourrissage et autre feuilles branches ou aiguilles de pin, naturellement tombée dessus, sauf une que j'ai malicieusement maquillée, avec une belle feuille d'érable rouge, qui lui va si bien..
    C'est impressionnant que ce soient des bûcherons qui m'aient transporté a mon retour.......la vie parle souvent.....il suffit de l'écouter. trombines de troncs c'est fou comme des troncs d'arbres tranchés peuvent être différents

    --------------------------------------------------------------------------------------------------


    TADOUSSAC LE 19 mai 2009- MON PREMIER OURS DE PRÊT




    Ma première balade de printemps, particulièrement frais, voir froid.
    Je suis partie avec le covoiturage "amigo", arrivée le vendredi soir et dormi sur la plage de Tadoussac, bercée par les vagues et les promeneurs du soir, j'avais oublié que c'était une fin de semaine prolongée, donc plein de monde.
    Tôt le matin j'ai déjeuné sur les tables a pic nique, il faisait beau et pas trop froid, sachant que ça se gâterai le lendemain, je suis vite partie sur le sentier, que je commence a trop connaître.
    le temps s'est couvert l'après midi, pour laisser une pluie battante tout arroser, heureusement mon parapluie très efficace, ainsi que mon pantalon de pluie m'ont bien protegé.
    j'avais deja dépassé le refuge de l'anse a la boule, sinon, j'y aurai dormi, mais bon 5 km en arrière, bof...bof.
    j'ai rejoint l'anse a pierre, très joli site de camping, , ou pour me réchauffer, je me suis faite une soupe au bisque de homard, en espérant ne pas attirer, par son odeur les ours qui se réveillent.............et bin oui.... 20 mn après que j'ai eu fini, vers 18 h......... je perçois un mouvement dans les branches derrière moi,sans un seul bruit, a 5 m sur le talus plus haut,..... un jeune ours noir (ça ressemble a un gros chien a cet age), qui descendait d'un pas décidé en diagonal, l'œil sournois,......... instinctivement sans réfléchir, ni peur, j'ai frappé dans mes mains, et fait le chat " chiiiiiiiiiii" "chiiiiiiiii", il s'est retourné et s'est carapaté......... moi les yeux rond, je suis restée coite, .... et me dit mince! j'ai même pas pensé a le photographier ( la photo, vient d'un ami, et l'ours ressemble a celui que j'ai vu)
    J'aime autant dire qu'après ça a cogité dans ma petite tête...... il était deja plus de 18 h et les 5 km du sentier pour le refuge en arrière était assez difficile et encombré d'arbres cassés, dans la pénombre, plus l'eau sur le sentier, pas question.......... J'ai donc décidé de rester en souhaitant hardament que des campeurs arrivent ( bah! non bien sur)
    pour me rassurer..."un peu", j'ai monté ma petite tente sur la table a pique-nique de l'abri, me disant que "peut-être" au moins j'entendrais la bête arriver, car j'avais ramassé des branchages que j'ai disposer de manière "stratégique" tout autour de l'abri, et récolté des pierres comme projectiles au cas ou.




    J'ai mangé mes pâtes, lavée soigneusement ma gamelle et la cuillère au sable et a l'eau du la rivière Saguenay, bien essuyé..... tout bien ranger tout ce qui a une odeur dans les sac plastique(que j'amenais pour la toute première fois) spécialement conçu pour ne pas laisser passer d'odeur, y compris tous les produits de toilette, crème solaire, attaché le tout ensemble, et accroché aux clous en hauteur dans l'abri, le plus loin de moi.
    me suis couchée vers 21h30...........attendu le moindre bruit......j'ai dormi quand même, car bien fatiguée de ma journée, assez vite d'ailleurs, me réveillant très souvent, j'ai cru percevoir un bruit a un moment, j'ai donc reclaqué des mains (me suis fait mal d'ailleurs), refait mes cris de chat, et ai dit " va t'en" assez fort, et me suis rendormie...........
    Les oiseaux chantent des 3 h du matin, le jour se lève a 5h environs et me suis levée a 6, pas trop fatigué finalement, et suis repartie sans revoir l'ami ours.
    A chaque fois que je fais ce sentier, je me dit c'est la dernière fois que je le fait, il est trop dur pour les jambes avec toutes ces marches, c'est vraiment désagréable, avec courbatures assurées , malgré ce paysage grandiose.........finalement j'arrive au refuge de l'anse creuse a 12 h 30, me lave un peu, fait bouillir l'eau que j'ai ramassé en route, sur le poile a bois, j'ai besoin de boire, mais que c'est long a bouillir.
    Vers 14 h un jeune homme arrive chargé comme un âne, on discute un peu, et me dit qu'il amène tous les ingrédients pour faire une fête ce soir avec ses amis il seront 9.............AH! NON, moi qui voulais me reposer ici, et être tranquille..............
    je remballe toutes mes affaires, car je tiens pas a être dans une fête ou je ne serai pas participante. je reprend le sentier, et re-rencontre le jeune qui descend d'autres victuailles dans une glacière et autres contenants sur une sorte de poussette. ouf..... je déteste ce genre de fête sur les sentiers.
    Une fois sur la route de gravelle, je fait du stop, ou un vieux couple me conduit a Sacré-Cœur, et ensuite une dame qui travaille au château Tadoussac, dans le village, ou je vais me chercher un coin a l'abri du vent violent,glacial qui s'est levé en fin d'apres midi.
    je trouve un petit coin pas assez grand pour ma tente, mais suffisant pour me faire un chocolat chaud, ou d'ailleurs au moment ou je le buvais, une crotte d'oiseau a atterri sur l'ongle du pouce qui tenait la gamelle........ fiouuuuuuuuuu.
    Soudain, je décide de rentrer chez moi, j'ai pas envie de me gelé, je vais donc vite a l'embarquement du traversier, il y a peu de voitures, je marche un peu, des jeunes de Chicoutimi, m'amènent a 10 km de la, puis plus rien..... je marche, après avoir vu des b&B, me disant ..si personne s'arrête avant la nuit, j'irai, il faisait vraiment froid, et j'étais pas équipée hiver.
    ET OH! surprise, une belle voiture noire s'arrête, un gentil allemand , qui travaille a Toronto, parlant un anglais impeccable,en visite dans le coin qui retourne a Québec, il me déposé devant chez moi..........




    mercredi 4 mai 2011

    Les Chutes Montmorency à Québec


















    GALERIE chutes Montmorency


    Pas besoin d'aller au bout du monde pour un habitant de Québec, pour voir des chutes fantastiques, les plus hautes d'Amérique du nord, qui plus est , soit 83 m.
    Celles de Niagara, sont plus basses (56 m), mais bien plus étendues






  • Les Chutes Montmorency à Québec


  • Petite excursion du mois d'avril 2010




    Chute intéressante aussi bien en été qu'en Hiver.

    du 17 février 2007

    A environs 1 heure en autobus (2: la 800, et la 50) pour 5$ aller retour, ou a 30 mn en voiture, parking gratuit en hiver.

    En autobus on arrive par le haut de la chute, la neige étant tombée abondamment ces derniers jours, j'ai pris le chemin, que je prend habituellement, mais il était pas damé, je calais (m'enfonçais) de temps en temps jusqu'aux fesses.

    La vue sur la passerelle au dessus des chutes en impressionne beaucoup, car on est sur une passerelle qui bouge, j'adore.

    Plus qu'a rejoindre le manoir, ou se trouve le téléphérique (que je n'ai jamais pris, utilisant les escaliers sur la droite des chutes, mais la, inaccessible a cause de la neige) 8$ aller retour pas si pire, et rapide, toutes les 4 mn...... ça vaut le coup. , une trés belle vue sur tout le site, quoique les vitres sont légèrement teintées en jaune, pour le soleil sans doute, mais pas idéal, pour les photos.

    Arrivé a la gare en bas, on traverse une petite voie ferrée, et a nous la marche incertaine dans la neige, sur environs 1 km. j'ai du caler une dizaine de fois, ça va , dont deux jusqu'aux fesses, ou la il faut se mettre a 4 pattes pour se redresser, une bonne raison pour rire un peu.

    En cette journée douce et ensoleillée (-6). C'est printanier.
    Le paysage est féerique, une très belle lumière.
    Plusieurs écoles d'escalades sont la depuis le matin Je discute avec un Montréalais, qui me dit n'avoir jamais fait d'escalade, il a eu son initiation le matin, et le lendemain doit passer au niveau supérieur, soit montrer plus haut.
    Un photographe avec un super objectif se régale aussi.






    Après un petit tour sur le pain de sucre, provoqué par la vapeur d'eau de la chute, qui se glace.

    Naturellement, je ne suis pas équipée, pour marcher sur la glace, montée relativement facile, mais il faut redescendre, la seule solutions s' abandonner aux joies de la glissade.

    Après je me suis allongée dans la neige, (seule posture acceptable pour le dos, sinon torticolis assuré, et grand confort aussi, chauffé par le soleil .........hummmmm) tout ça pour mettre dans la boite a photos, les exploits des escaladeurs...

    Tout un plaisir a regarder, avec les dentelles de glace et le bruit assourdi de la chute, qui finie son périple sous la couche de glace accumulée, (sur laquelle nous nous trouvons d'ailleurs). J'ai suivi toute la séquence du pro en escalade, j'aime bien son expression, vu grâce au téléobjectif.

      VIDÉO 4 MAI 2011 printemps très pluvieux chute abondante;