------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Dalaï Lama répond a cette question; qu'est ce qui vous surprend le plus dans l'humanité ? : " Les hommes....Parce qu'ils perdent la santé pour accumuler de l'argent, Ensuite ils perdent de l'argent pour retrouver la santé. Et à penser anxieusement au futur, ils oublient le présent de telle sorte Qu'ils finissent par ne vivre ni le présent ni le futur. Ils vivent comme s'ils n'allaient jamais mourir..... Et meurent comme s'ils n'avaient jamais vécu ". ......ne pas oublier que l'on nait tous de la même couleur: violette...

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

mercredi 22 juillet 2009

ma Dixième visite a Terre Neuve























Que du bonheur, entre Change Island et Fogo island La région de St John's et de Placentia


Diaporama de Change Island 2009 sur Picasa





Diapora de Fogo Island 2009- en direct sur Picasa



Ayant pas trouvé de transport en covoiturage pour partir a l'heure que je voulais, soit être sur la route a au moins 7 h du matin, je me suis levée a 4 h, j'ai pris le premier bus, transféré dans un autre pour arriver sur le bord du fleuve et prendre le premier traversier a 6 h20, ensuite un taxi (5 km du bord du fleuve) . je sais que la pluie peut arriver a tout moment.
J'aurai 3 véhicules jusqu'à Dangelis (la frontière entre le Québec et le nouveau brunswick) et une auto je crois rouge, s'arrête, apres 20 mn d'attente, un couple de québécois qui s'en vont expérimenter pour la première fois "Terre Neuve".....

Diaporama direct en route pour Terre Neuve sur picasa


Ouahhhh la chance me sourit, nous arrivons a 10 h du soir a l'embarquement, une chance qu'ils avaient réservé (obligatoire pour les autos), mais le nouveau ferry, l'Atlantic Vison, ancien bateau de croisière, est archi plein (veille du 1 er juillet, jour férié-et début de vacances). Le gentil monsieur des guichets trouve le moyen de me faire monter, grâce a mes transporteurs, sinon j'aurai du attendre 3 jours.
Il y a la possibilité de dormir par terre dans leur cabine, mais je ne veux pas les déranger, dans leur premier voyage de couple sans enfants.
Le bateau lève l'ancre a 2 h avec 2 h de retard.
Je demande ou je peux m'installer, on me dirige vers l'espace tv, ou malheureusement les fauteuils ne sont pas inclinables, voyant d'autres personnes installées sur le sol sous les sièges, je m'installe, avec mon petit matelas gonflable + l'oreiller de la cabine, super confort, mais je commençais a m'endormir quand une responsable du bateau, nous a réveillé, nous signalant que c'était pas autorisé, j'ai donc quasiment pas dormi.
Sur ce bateau il n'y a pas de dortoir, mais uniquement des cabines, assez cher pour le temps passé, 50 $ par pers + taxes, pour 6 a 8 h de traversée selon le temps.
Levée a 4 h, douchée d'une eau très très chaude, me suis dirigée vers la cafétéria, ma foi assez jolie, et ou pleins de gens dormais sur les banquettes, je me prend un café et plaisante avec les serveurs de la cafeteria , j'ai pas vraiment sommeil, et surtout je pense que le ferry devrai arriver vers 7 ou 8 h, alors que non, ce sera 9 h...
Très tard pour moi, mais bon heureusement que je serai déposé a Stephenville, ça me gagne un temps fou, il fait très beau en plus.
La chance continue, après 30 mn d'attente, un camionneur m'amènera jusqu'à la jonction de Gander pour aller prendre le ferry pour change island ( le dernier étant a 19 h 30, j'espérais avoir avant....mais bon mon chauffeur a des problèmes de moteur, et il met un temps fou)
Je me plains pas j'ai pas eu d'attente pour avoir d'autre voiture, ça a été un peu plus galère entre la jonction et port robert, 5-6 voitures, pour des petits bouts de chemin, mais je suis arrivée juste quand le ferry arrivait....fiouuuu! pour
Le plus marrant est que mes amis Tony & Dave savaient que je venais, mais pas quand exactement et surtout moi n'ayant pas pu leur téléphoner, je savais pas du tout comment les trouver dans cette île que je connaissais pas, et ou je découvrais qu'il y avait 12 km de route a faire avant d'arriver au village.....







Mais ma bonne étoile me guide encore, car j'aperçois un homme qui a la même silhouette que Tony, il regarde la mer sur la rambarde, je lui tape gentiment sur l'épaule et lui dit; salut "Tony" et m'aperçois que ce n'est pas lui.... oooops!
Je lui demande donc si il le connaît, je suis assez confuse, car je mélange souvent les noms des gens, il est très patient ce monsieur, qui se nomme Elvin. Il fini par savoir qui je cherche quand je lui dit 2 hommes qui font du jogging tous les jours.
Il me propose de m'amener (ouf) il sait ou ils habitent, mais nous passons d'abord par la dump, ou il doit jeter des trucs. Nous voila au village, ou il croise sa femme en auto, il me dit oulala! elle va être jalouse, j'arrive d'une journée de pêche avec une femme inconnue ( les terre-neuviens plaisantent beaucoup).
Tout a coup il fait demi tour et me baragouine je sais pas trop quoi, ( L'anglais d'ici faut être très attentif pour comprendre)
le truc était qu'il les avait vu prendre le ferry la veille, dans le sens continent, mais que la il venait juste de les voir qui entraient a l'épicerie. Dave me voit en premier dans le truck, on se congratule, Tony de l'autre coté voit pas ce qui se passe, trop marrant.
On est a 5 mn de leur Jolie Maison traditionnelle au toit incurvée, ou ils ont laissé les papiers peints d'origine, changé la plomberie, installé un chauffage, repeint des parties extérieures.
Autre bonne chose quand on achète une maison ici, c'est encore vraiment pas cher, et tout le mobilier ancien y reste.

























elle est proche de l'église Anglicane
Ils m'amènent sur leur sentier préféré (que je ferai 3 fois dans la semaine)

Nous assistons aussi a un très joli couché de soleil, on voit au loin des icebergs, vraiment un beau sentier, qu'on termine par la route, pour faire un circuit , superbe temps, on papote, et dodo, pour moi dans la petite chambre au papier désuet de feuillages vert, fenêtre semi ouverte afin que j'entendes le clapotis de la mer a quelques mètres.
Au matin après le petit déjeuner, nous partons porter des branches de rhubarbe, chez Louise, une superbe maison couleurs lavande, sur la pointe d'une baie, elle est pas la, on lui laisse sur la poignée de la porte, et nous rencontrons pleins de gens, "journée sociale" comme disent Tony et Dave, fort agréable ma foi.
























Au grès de nos rencontres, je suis invitée au souper, le lendemain, Chez Maureen et Herb (Ontariens aussi),ils s'occupent activement de l'aide a la petite entreprise, et d'une association pour avoir des aides gouvernementales afin de restaurer les petites maisons de pécheur sur pilotis (shades), pour donner du travail aux locaux. J'apprends plus tard que je serai aussi invitée chez Louise et Valory, le samedi...cool.
Maureen , nous rend visite, et nous informe qu'une petite commode est a donner chez des voisins, nous y allons de suite, c'est l'occasion de les connaître, et de boire du vin blanc. Ils nous livrent même la commode qui rentre parfaitement dans la petite chambre ou j'étais.

Nous avions décidé de souper le soir au restaurant (le seul de l'ile) car mes hôtes partaient le lendemain matin tôt, on rêvait de morue ou de langues de morue.
Mais on s'est cassé le nez, porte close, sans aucune note (J'ai appris plus tard que l'époux de la restauratrice avait un rdv chez le médecin) ....
et

étant lui aussi fermé, on a fini par rentrer, et mangé du riz avec du thon en boite et des haricots.
Ensuite ils m'ont conduit a la maison de Sharon et Neil, la première après la "United church".... décidément!


















Une jolie Maison Jaune, ils m'avaient communiqué les directives pour trouver les clés, ceci fait, fallait ouvrir l'eau...... pas très drôle, car ça s'est mis a fuir de partout, on téléphone a Sharon, la communication est coupée, et impossible de la ravoir, on fini par avoir Neil encore au travail, qui essai de nous aider, mais vu les fuites, on laisse tomber, le plombier devra venir plus tard.
Je puiserai de l'eau du puits et achèterai de l'eau potable pour la cuisine et boire.
Le puits est prêt de la maison, il faut enlever une grosse pierre qui maintient le couvercle, et jeter un sceau qui a une corde, pas le remplir de trop sinon, je peux pas le remonter, car trop lourd.
Il a pas beaucoup plu ces derniers temps, l'eau est assez basse et sombre.
voila , donc les prochains jour je puiserai de l'eau , la ferait chauffer sur le poêle électrique, et me doucherai a la casserole, c'est le fun ;) .
Adieux a Tony & Dave, et m'installe dans mon château.
le temps est pluvieux au petit matin, et décide d'aller explorer du coté du musée , de voir toute les petites baies (cove), pour rejoindre le squid jiggers trail, pour le faire dans le sens inverse, apres avoir fait le tour des baies. La pluie avait cessée entre deux. Arrivée au bout du sentier le soleil a montré son nez, et redonné des couleurs a l'environnement.
Douche a la casserole, et visite chez Maureen et Herb, ou Dean, Leslie et Jane étaient deja devant une bonne bière du coin.


















En venant, je m'étais arrêtée chez l'épicière(bibliothécaire et officier de messe), afin de lui demander s'il était de mise que je vienne les mains vide, ou si j'apportais quelque chose, pas commerçante elle me répond de rien amener..........ok!
Pour m'apercevoir en arrivant, que j'aurai du, je m'en excuse, Maureen a fait de succulentes pizzas, et leslie avait amener une délicieuse salade. Plus un dessert original de l'hôtesse. Pour pas arrivé les mains vides,j'avais quand même amené du thé du Labrador qui pousse partout ici, il est en fleur, la meilleurs période de ramassage, ou il est plus goûteux, Mais Maureen connaissait deja......
Nous avons eu une excellente soirée, et Leslie et Dean m'ont même raccompagné "chez moi"
Temps bas et couvert encore, J'explore l'autre coté du Tickle, coté usine a poissons, trouve une petite colline qui me donne un bon point de vue de l'endroit, mais dans les petites vallées, protégées par le vent, je suis un peu attaqué par les insectes piqueurs.
Je fais demi tour, rencontre Louise avec Marianne & Harley( amis du Saskatchen-province ) ,je fini vers la pointe diamant, mange un bon pudding cuit a la vapeur au restaurant (ouvert), rencontre un joli poney blanc, de terre neuve, qui sont devenus des compagnons, et ne travaillent plus, ils sont superbes, amicaux, pas timides.






















je fini mon périple a Torravile, pret du centre d'information.
Ce soir chez Louise,j'amène des tortillas ships appréciés par tous avec la bière. Valory a fait un délicieux plat au poulet , le tout bien arrosé de vin, le dessert assuré par Marianne, qui ne peut manger de sucre, excellent. Un beau couché de soleil, admiré sur la terrasse abritée. Raccompagnée a nouveau par Dean et Leslie.
Je pensais camper, mais le temps ne m'en a pas vraiment donné l'envie. La nuit gros orage, pluie torrentielle, des fuites dans la maison, ou j'ai mis des chaudières, afin de limiter les dégâts.
Pluie et grand vent pendant 2 jours, j'ai terminé mon livre, en écoutant la radio, faisait pas chaud en plus.
Je suis juste sortie pour l'épicerie, et la bibliothèque pour voir mes courriels.... l'accès internet y est gratuit, même pour les visiteurs....... a imiter au Québec!
Le lendemain, coupure d'électricité pour réparer les lignes de l'île, de 9 h du matin a 17h20, ça doit durer 2 jours. Temps encore très venteux, tempête même, de jolies vagues, il ne pleut plus. Je vais explorer le shoreline trail, a la sortie du village.






















Ce sentier longe, comme son nom l'indique les bords de mer, c'est varié, assez plat, de belles roches volcaniques, peux l'on encore empreinté ces derniers temps, car je fais la trace, quand ça passe pas par la plage, ou sur les traces des 4 roues.
De loin je vois comme je m'en doutais un gros iceberg, poussé par les vents du nord ( il gèle le matin), je rejoins le squid jiggers trail pensant voir plusieurs bergs, et en effet il y en a, parmi les grosses vagues.
je refait tout le sentier, ou il y a 2 bouts de bergs échoués contre les Recifes, pour arriver au bout sous un beau soleil, et voir apparaître ce gros beau berg aux bords arrondis, on croirait une tête de minotaure qui sort de l'eau entre les rochers, ou, derrière, une armada d'autres bergs, au loin sont groupés. Sans doute les restes du morceau de banquise arrivé a Twillingate, aux dimensions diverses selon les interlocuteurs, variant de la grandeur d'un terrain de football, a 3 km de long. Il devait s'agir du morceau de banquise qui avait cassé et quitté les lieux, 3 ans auparavant au Groenland, il faisait effectivement au départ 3 km, mais en 3 ans (période normale pour les bergs afin d'arriver ici), il avait du perdre du poids.





















Grâce a la tempête et au vent du nord, on a pu les admirer quelques heures.
Le soir je prépare mes affaires pour aller passer 2 jours sur Fogo island, l'ile voisine, bien plus grosse et peuplée que Change islande. J'y etais allée il y a 2 ans en venant a Twilingate, pour les bergs en juin, mais il y avait tellement de brume, que mon guide Joe, me racontait tout, tout en ne voyant pas grand chose.
Je desire prendre le premier ferry qui va directement a fogo, je me pointe sur la route a 10h30 ou un gentil pécheur a la retraite m'embarque, nous somme d'abord passer prendre sa femme a Torraville, pas prête, et cherchant les clés de la maison, peut habituée a la fermer, c'est uniquement quand ils quittent l'île, sachant pas si le ferry sera en état pour le retour. Habitudes d'insulaires.
Nous discutons en attendant, et il m'invite lorsque je reviendrai en août a une partie de pèche a la morue, très intéressante pour lui, car ayant droit a 5 morues par personne, il est bien évident que je n'en pécherais pas autant mais il pourra se garder au moins 9 morues, déduction faite d'une que je consommerais.bon deal non?




















 





arrivée au quai, je dois trouver une voiture qui va a fogo, il y en avait une seule, je demande a la dame si elle veut bien me donner un lift, ....pas de problème, Yvonne, originaire de Saint John's avec sa maman de 85 ans, née en Angleterre, ayant suivi un bel officier terre neuvien. Elles vont visiter Fogo, et me conduiront directement a Tilting.
Ils fait tres beau, temps clair, pas de vent, pas froid. A Tilting je fais le sentier côtier, de grosses vagues continuent a rouler, le sentier est a caractère historique, car le village de Tilting est sous l'égide de


Enfin!!! je vois l'ensemble du village du haut des collines, c'est très beau, la baie est très étroite et profonde, parfaitement protégée des courants et vagues de l'atlantique nord, tout le long du sentier, des barrières style époque, ou des maisonnettes, des moutons ,

ensuite je veux aller au

ou je rejoindrai le sentier derrière le site marconi, je vois au loin un homme qui prend des photos, je presse le pas, je lui demande s'il va a Fogo, OUIIIII!, cool, américain, avec sa femme prof de français au wyoming, il me descendront devant l'épicerie, ou je m'achète des petites gâteries, pour monter vers mon sentier.



















 








Je ne l'avais pas vraiment vu au paravent, mais alors quelle splendide sentier, une jolie forêt, avec des tourbières, des roches volcaniques, des verdures incroyables, les fonds de vallées, surtout a Lyon's den, sont très alpines, c'est un petit paradis ou des pêcheurs ont vécus, avec leurs familles, jusque dans les années 50 je crois.
Le sentier était deja existant des colons qui péchaient, seulement entretenu, il a pas été créé, comme dans beaucoup d'endroits, pour les touristes. Il y a des panneaux signalant le nom des familles ayant habitées dans telle et telle baie, avec un petit historique. Notamment un dame Prénommée Liza,y a vécu avant de partir pour la région d'argentia, ou elle est décédée a + de 100 ans, après avoir vu un petit film sur l'endroit ou elle vécu. 




























J'ai mangé sur le haut d'une colline, en fait on peu marcher aussi sur les crêtes, c'est génial. J'avais repéré une presqu'île toute fleurie, avec un petit étang, afin d'y monter ma tente, pas un moustique, un nuit douce, les vagues se sont calmées, bref, idyllique . Pas d'animeaux dangereux, pas d'ours.
Le couché de soleil fut magnifique.






















Petite toilette sans savon dans l'étang, petit déjeuner sur le chemin, ou j'ai rencontré un Monsieur et son petit fils, qui ramenait des panneaux explicatifs des familles, ceux ci ayant été réparés a St John's.
pas moyen de trouver un café, car ici aussi pas d'électricité pour les mêmes raisons qu'a Change island, comme les câbles sont sous-marin, et que ça passe par Change island en premier....
Maintenant direction Brimstone, l'un des 4 coins de la terre....... oui! oui!




Endroit étrange quand même avec ce petit monticule arrondi, bien équipé pour le gravir



avec une annonce comme ci-dessus.... traduction Français; 

avertissement vous êtes sur le bord de la terre plate-un faux pas sera le dernier-nombre de personne manquante = 0
 


Pour les Terre-Neuviens c'est de l'humour, pour les anglais cela semble sérieux.... sic
La preuve sur place il y a un chouette festival de music folk chaque année ;)



Donc, après avoir suivi un couple, dont la femme semblait avoir de sérieux problèmes pour utiliser ses jambes, mais elle tenait a le faire, m'a t elle dit , "y aurai t il des pouvoirs de guérison aussi a cette place" ;) hihihihi........




















Il est vrai que la vue est splendide, quand c'est bien dégagé comme ce jour, on voit très bien le tickle de Change island, ainsi que l'île du Nouveau monde devant Twillingate, et au Nord, l'océan, que l'océan.......... un joli berg dans le petit back harbour de fogo, je vois plusieurs sentiers qui cheminent sur les hauteurs des autres monticules, je vais les rejoindre en descendant d'abord par la plage a Simm's, toute fleurie aussi, calme avec une vielle cabane. Pour passer devant un lac ou des enfants attrapent de curieuses grenouilles avec des lunettes sous les yeux (les grenouilles hein!)
Après avoir traversé un endroit très fleuri avec une barque renversée, je suis a nouveau sur un sentier qui fait les crêtes des collines, vers l'océan, avec des points de vues assez impressionnantes, sur Les roches, le village de Fogo, ainsi que les petites îles qui bordent Fogo, pour protéger l'île des vagues.
Je suis contente d'avoir choisi ce sens, car pour descendre, ils ont construit pleins d'escaliers, que je déteste en montée, plus qu'en descente........quelle manie que de défigurer de superbes sites, et surtout c'est bien plus fatiguant à monter.




















Le seul éventuel bénéfice "SI" beaucoup de visiteurs????? c'est l'usure du sentier, la dégradation due aux marcheurs, mais je suis pas persuadée du tout de cela.
En tout cas, je croise un couple fort essoufflé a monter, et une femme qui a fait demi tour a mi-pente.
la baie est très longue et étroite comme a Tilting, ce qui est une belle protection en période de tempête, pour les bateaux.
Toujours pas d'électricité, je me met sur le bord de la route ou j'aurai 2 autos, l'une me conduit a une intersection ou il y a un conveniance store avec station d'essence, je tente d'avoir du café, car l'électricité vient juste de reparaître, mais après 15 mn d'attente, je suis repartie, préférant éventuellement un café sur le ferry et pas le rater.




















Et OH! surprise, c'est un employé de "hydro" la compagnie qui répare les câbles, qui me conduira au ferry, devant arriver dans 30 mn, direct pour Change island.
Arret petit resto-motel, ou la serveuse est archi débordée, car elle doit tout faire en très peu de temps, du fait de la coupure, entre les lavages de draps, mises en route de la cuisine pour le soir, préparation d'une dinde qu'elle est en train de vider, s'occuper de clients éventuels "comme moi".
Mais elle trouve le temps de me faire un bon café............. Merciiii après avoir fermé la porte du resto, pour pas être trop importunée, moi c'était trop tard ;) .


















En sortant, je discute un petit moment avec les préposé au ferry ( qui regardaient la tv entre 2 bateau(dure job) ils m'offrent un café nescafé, cool.
Quand je vois une auto noire sur la file change island, je vais leur demander de suite s'ils peuvent me donner un lift, et c'est le mari de l'une des serveuses du Burgundy squid cafe, de Change island, qui revenait d'aider a une réparation de maison familiale a Fogo, en plus comme il travaille aussi sur le ferry, on me demande rien pour le cout du transport....cool!
Il me ramène devant la maison, "pas beau la vie?"
D'ailleurs Tishia sa femme, doit participer a la



super courageux de sa part, c'est la première année ouverte aux femmes de l'île (prévu pour l'an prochain d'ouvrir au nouveaux arrivants sur l'île), elle devra avec sa partenaire, faire la distance entre Fogo village et change island tickle, 13 miles soit environ 24 km, en pleine mer, en canot, chapeau les filles!!!!! je penserais à elles le 28 juillet 09.
Je me lave un peu, ainsi que quelques affaires, afin de boucler mon sac ce soir, car je pars tôt demain matin.
Après souper, je vais dire au revoir a Maureen&Herb, mais plusieurs voitures devant leur maison, me font faire demi tour, car je ne veux pas les déranger avec leur invités. Je retraverse le pont pour rejoindre la maison de Louise&Valory, ou Marianne m'offre un gâteau de son cru, absolument délicieux avec un café décaféiné, Nous discuterons sur la terrasse, échangerons nos adresses, et Bye Bye.... a la prochaine....vraiment sympa.
je me lève de manière a être sur la route a 7h30 afin d'avoir le ferry de 8h15 pour Farrewell, si je trouve pas de voiture il y aura toujours le postier qui mène le courrier au ferry a 8 h. Mais non, car un énorme truck rouge, que je prend pour des pompiers, mais en fait la compagnie "hydro" avec 2 costaux, qui me font une place....Ils ont fini les travaux... cool.






















sur la ligne farrewell(le continent), une dizaine de voitures attendent deja, je vais les voir une a une toutes vont a Twilingate faire des courses, sauf (ouf) la dernière et l'unique qui va a Gander, fiouuuuu! Tres gentil jeune couple elle(jolie) de Change, lui de Fogo(timide)ils me mèneront au bord de la transcanadienne, ou je me poste avec mon carton(plastifié) "direction Saint John's", pas une mn d'attente, une petite camionette blanche avec un charmant monsieur me transporte jusqu'à Clarenville, d'où j'aurai un truckeur a qui j'avais fait signe de la route en face, dans mon language "dure de traverser la high way", dans le sien "une invitation".......il allait a ma destination, mais 10 mn après m'avoir embarquer, il me propose du fun dans le lit du truck....ooops, je lui répond que c'est la première fois qu'un Terre-Neuvien me fait ce genre de proposition, mais le remercie quand même ;), 5 mn plus tard, a l'occasion d'un arrêt essence, il me dit que nos routes se séparent la....okey, parfait j'avais besoin d'aller aux toilettes, ça tombe bien.... hihihi
Pas très évident comme emplacement, les véhicules roulent vite, mais après 30 mn, un jeune électricien de St John's en retour de déplacement, qui avait fait du over time la veille, craignant de s'endormir, m'amènera a la station irving donevan a St John's ou mon amie Sharon pourra venir me chercher en 5 mn en auto.....
Sharon m'avait prévenu que leur maison était en rénovation, mais je croyais pas a ce point, ça va être magnifique.
les murs extérieurs et intérieurs déshabillés, le plancher a nu, de l'isolant partout, de la poussière a foison, plus de meubles quasiment, sauf les lits, plus de salle de bain, seulement de l'eau au sous sol, éventuelles douche chez le gentil voisin Paul, une toilette a l'étage qui ferme avec des panneaux appliqués au plafond, enfin bref le bordel habituel des travaux, et Neil qui est débordé de travail, car ils partent tous les 2 faire le tour du monde en 10 mois le 1 er septembre, et Sharon en vacances, mais qui gère tout.....Courage ma belle ;) .
Elle ouvrira une bonne bouteille de mousseux italien, qu'on boira a nous deux entre 15 h et 18 h, il fait très chaud, ça rafraîchi, et ramolli en même temps ;) .
Le voisin Paul, seul pour le week end sera invité au repas du soir, qu'on fera sur la terrasse du jardin, encore a peut prés intact ;) et pas de moustiques.
Avec une excellente salade, poulet au bbk, épis de mais, le tout bien arrosé de 2 bouteilles de bon vin rouge, entre 2 Neil étant arrivé, au dessert il a sorti son super bon whisky, ramené de son dernier voyage dans sa famille en Angleterre........ je sais plus trop a quelle heure on s'est couché............ le lendemain, samedi, on se lève pas trop top Neil me propose une superbe (inattendue) sortie en bateau a Bay Bulls,


Diaporama direct dBay Bulls Baleines et Macareux sur picasa





Offert par son entreprise, aux enfants ayant perdu un parent, dont s'occupent l'association


 
























Ou il est membre actif. Super sympa, J'avais jamais eu la chance de voir des baleines a bosse, qui plongent en laissant leur énorme queue hors de l'eau, tout un spectacle, elles étaient 4 ou 5, il parait que l'an dernier elle sautaient hors de l'eau......faudra que je revienne. Il y avait aussi des dauphins, ensuite on a rejoint une île ou foisonnent les macareux ainsi que des guillemots et autres oiseaux dont j'ai pas retenu le nom.


















j'ai fait 500 photos, mais dans l'excitation, ou mouvement accidentel, mon reflex, pour les macareux était mal réglé, le pire est que je contrôlais l'écran, ça me semblait correct, mais sur l'ordi, tout était flou..........rhaaaa!......a part une dernière a peu-prés correct. Faudra donc que je revienne, obligée.... ;)
Au retour de la croisière, un pic-nique était organisé, sur une petite plage, vraiment bien réussi, délicieux fruits , bbk bien sur.
de retour vers 14 h, nous avions prévu en fin de journée, de partir dans une vallée prêt de



pour se rendre au


(déformation anglisisée du français barachois), remonter partiellement la rivière en auto, finir a pied pour y retrouver George (qui avait aussi participé 2 ans auparavant a notre expedition a François).


Diaporama direct du Barrasway sur picasa



En traversant un gué d'une autre petite rivière, mes chaussures ont été un peu mouillées, et j'ai magistralement glissé, me suis retrouvée coincer entre 2 rochers en essayant de protéger mon reflex, un bon bain de siège, bien frais, mais pas froid. Heureusement que mon pantalon sèche vite, Neil m'a sorti de la, j'ai vérifié en arrivant si mon sleeping, rangé au fond du sac était mouillé, en fait non, mais un sac étanche l'enveloppait heureusement, car l'intérieur du sac était bien mouillé.
arrivé a la tombée de la nuit, nous avons monté nos tentes, et rejoint George et Caroline au bord de la rivière, ou un grand feu nous attendait, bien benefique pour chassé les moustiques pour qui s'étaient aussi l'heure de passer a table.




















Bien sur Neil avait amener un bon brandy en plus des bons vins, les verres étant de petits contenant en verre avec bouchon, super chouette soirée......
Neil avait pris une licence de pèche a la truite, il s'est levé a 6 h du matin, nous l'avons accueilli a 9 h, alors que nous dejeunions, le pauvre avait été attaqué par les mouches noires, il avait les oreilles en sang, mais 3 truites, qui ont bien agrementé notre petit dej, avec un reste de brandy, pour les faire flamber....quel luxe non?
Nous avons suivi des petites trails d'orignaux, pour remonter par différente terrasses herbeuse, ces endroit furent vraisemblablement habités , ou utilisés, l'eau étant plus loin.
Il y a même un amphithéâtre "naturel", magnifique promenade matinale.
Les 2 nanas sont allées se baigner dans des trous d'eau de la rivière (j'aime pas l'eau froide, et j'avais deja pris un bain la veille ;) .

















Nous avons plié bagage, en revenant, prenant le temps d'admirer les arbres, qui manifestement n'ont pas été touché par l'humain depuis longtemps, arbres majestueux, développés a souhait, increvable pour certain, notamment celui que j'ai nommé "l'arbre mère", couché, coupé par la foudre sans doute, mais qui se retient par son top, encore feuillus, hébergeant sur son tronc incliné différentes autres espèces, qui semblent pas perturbé par la diversité. Vraiment très beau a voir.
En rentrant nous nous arrêtons dans un joli resto a Plaisance, avec un cachet traditionnel, mais nourriture ordinaire.
Sharon continue de mettre en boite tout ce qui peut l'être encore, car le lendemain les ouvriers devront arracher la moquette du 2 ème étage, couché a + de minuit, ils ont la gentillesse de se lever tôt, car j'ai une réservation(obligée) sur le ferry le soir même a 19 h, pour faire + de 900kms, j'aurai besoin d'au moins 10-12 h minimum.




















Bisous bye,bye a la prochaine, Neil me conduit en dehors de la ville sur la highway a un bon spot, ou j'attends que 2 mn, un homme qui va faire une competition de golfe a Grand fall, bonne ride, il s'arrete et m'offre (sans m'avoir rien demandé) un "sandwich dejeuner" , excellent avec un café.
Je suis dans les temps quand il me descend.
Le temps change il va pleuvoir, j'ai plusieurs rides, dont 2 sous une pluie battante a Corner book, heureusement que j'avait mon pantalon de pluie et une bonne veste ainsi qu'un parapluie, bref j'ai quand meme attendu 1 h la, et pareil a stevenville.
Je comptais sur le retard habituel du ferry, ce qui fut vrai, car un trucker s'est arreté............. "mon sauveur sous la pluie"....je desesperais....... Lui aussi souhaitait prendre le ferry le soir, sinon attente jusqu'au lendemain 16 h.
Mais voila, non, car on est arrivé a 20h...avec un brouillard a couper au couteau, on voit meme pas a 5 m, le "Vision" sur lequel j'avais réservé est en retard, devait partir a 21h30, fiouuuuuuuuu!.................et mieux encore, le "Caribou" etait affreté, j'ai donc permuté ma reservation pour lui, avec un lit de dortoir, ou j'ai pu choisir ma place, car pratiquement vide, départ a minuit a l'heure. Mon chauffeur pouvait me conduire jusqu'à pret de Truro en Nouvelle Ecosse.
Bonne traversée, un peu mouvementée, mais j'adore etre "bercée par les grosses vagues", bon petit dej, douche brulante... la forme assurée,pour la journée.
Je retrouve mon chauffeur, qui a des soucis avec son dispacheur, lui qui est malade, veut rentrer chez lui sur l'ile du prince Edouard, son dispacheur en tient pas compte et l'envoi a Truro avant. Pas facile comme metier truckeur.
A un arrêt truck je vois un faucon ou aigle je sais pas trop.
Je me retrouve apres Truro, dans un camion qui va a Toronto, ce qui est excellent.
Mon chauffeur (prénommé Loyola) fait une halte pour retrouver un pote, qui allait a Vancouver dans un AW, on mange ensemble. Sur la route on discute, on discute, il a tellement de plaisir a parler avec moi, qu'il devait s'arreter a Riviere du loup dormir, qu'il a decidé de continuer jusqu'a Quebec, pour que je puisse rentrer chez moi le soir. Lui dormira sur le park a truck (bruyant), mais en arrivant, il tient a m'inviter au resto, on mange une bonne pizza, arrosé d'un verre de vin, il me donne ses coordonnées, car je lui ai proposé de l'aider a organisé un voyage en France, quand il le decidera, en plus il va aussi a Vancouver regulierement, ca pourrait etre chouette si je pouvais l'utiliser pour aller au Yukon ensuite.
J'appel un taxi, car plus de bus depuis saint Nicolas, il et un peu plus de minuit..30$ de taxi.... mais bon hein! j'ai rien depensé en route...ca doit bien gagné taxi de nuit.....
Bienvenue de retour chez moi, c'est agrèable aussi.
ps/ ah! oui et je m'amuse a dire que j'ai fait un stage de salutations (queen waving), car dans les endroits comme Change island et fogo, on se salut a chaque rencontre, aussi bien a pied en vélo, en auto, même les autos qui nous doublent. queen waving stage ;)