------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Dalaï Lama répond a cette question; qu'est ce qui vous surprend le plus dans l'humanité ? : " Les hommes....Parce qu'ils perdent la santé pour accumuler de l'argent, Ensuite ils perdent de l'argent pour retrouver la santé. Et à penser anxieusement au futur, ils oublient le présent de telle sorte Qu'ils finissent par ne vivre ni le présent ni le futur. Ils vivent comme s'ils n'allaient jamais mourir..... Et meurent comme s'ils n'avaient jamais vécu ". ......ne pas oublier que l'on nait tous de la même couleur: violette...

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

samedi 24 juillet 2004

TERRE NEUVE & le LABRADOR de 2004 a 2008





DIAPORAMA SUR PICASA





 .



Le Labrador- juillet 2008

Partie de Québec le 5 juillet, en stop, pour Terre Neuve, une 6e fois. Suis arrivée le soir a minuit 20, le dernier ferry était partit depuis 30 Mn il y a quand même + de 1400 km (Quebec_North Sydney) le prochain me dit-on, sera en retard, de 3 h.
je vais planter ma tente sur une petite plage pas loin et passe une excellente nuit.

Je vois a 7 h 30 min le ferry pour Argentia, qui passe.

Finalement, le mien partira à 13 h au lieu de 9 h, ce qui ne m’arrange pas, car je vais arriver a la fin de la journée, et pour camper a Port aux Basques ce n’est pas évident. Je dormirai donc derrière l'office de tourisme,(éclairé toute la nuit) sur le parking en face, un camion, bruyant avec sa clim, qui s'avérera être mon sympathique chauffeur, me conduisant non loin de Twillingate le lendemain a 6 h 30 min du matin.












Arrivée a Twillingate en fin de journée après être passée pour rien à Lewisporte, espérant avoir une cabine pour le ferry (même pas un lit de dortoir). Je m'installe au camping de Backharbour, le boss me reconnaît, et vais vite au resto en bas, ou il y a une serveuse débutante qui renverse de l'eau sur mon appareil photo, ou en plus ils n'ont rien de ce que je voulais sur la carte, comme des langues de morue, me suis contentée de délicieux crabes gratinés....... vite, le couché de soleil sur la baie...trop beau.

Le 9, je passe la journée à marcher, jusqu'au bout de Durrel , et voir le dernier Iceberg...longue magnifique journée.



















Le 10, j'ai prévu de dormir dans un B&B prêt de Lewisporte pour le ferry. Donc je plis la tente, me prépare un sac léger pour la journée, et laisse mon sac a dos a l'office du camping, je suis la cote qui est splendide en passant par Crowhaed, jusqu'à Longue Pointe, ou il y a un phare, et peux boire un bon café.
















Je discute avec une jeune guide, pour trouver un sentier afin de revenir par l'autre coté de la pointe.
Ça tombe bien ils viennent d'en finir un.........au début très bien fait, avec des passages en forêt, mais surtout au bord des falaises....plus d'une heure plus tard, soudain, plus de sentier, de temps à autre un cordon orange de ci de la, j'ai pas envie de faire demi-tour, et décide stupidement de couper à travers la lande (au début).

Je sais que la route est pas très loin 1 km a tout cassé. Mais c'est sans compter avec dame Nature. Je monte en marchant à travers des petits fourrés qui m'arrivent aux hanches voir + haut, , je vois la route... mais il y a un lac entre les deux....... zut de zut, avec une forêt aux arbres très très serrés , sur la colline qui y descend.













De plus bien sur, j'ai perdu le chemin, une chaleur étouffante, pas d'ombre....des étangs asséchés, ou on s'enfonce dans la mousse,marche éreintante....traversé des fourrés qui m'agrippent au passage....je commence a être inquiète.... je pense au film "into the wild", je suis vraiment épuiser.........
En traversant une petite forêt, je m'effondre au bord d'un frais ruisseau, à l'ombre, m'arrosant abondamment et buvant cette eau délicieuse, je mange un peu de peanuts..........ahhhhhhhh! ça va mieux....
Je traverse le ruisseau, et a 2 mètres, arrive miraculeusement sur un beau chemin forestier......fiouuuuuu... je le suis vers la droite... il traverse un étang asséché, ça doit être un chemin de skidoo, qui se perd.
Mais je fini par le retrouver, et oufff me voila au bord de la route, ou le gardien du phare (qui m'avait aussi renseigné pour le sentier) passait en voiture. j'ai pu être a temps au camping pour aller en stop a Lewisporte .

J'ai très très bien dormi au B&B, ou on m'a gentiment lavé mon linge, car j'étais pas mal crottée suite à ma petite aventure.

Le 11, embarquement a 10 h sur le ferry, la ce sera le carnaval des photos de bateau sous toutes les coutures, non seulement il est beau, mais en mer surtout il me servira de support. Avec ses ciels fantastiques, une mer magique aux reflets sans fin.




 









Finalement j'ai eu une couchette dans le dortoir. pas mal confortable. la cafétéria a un cuistot.... yeurk yeurk.
Mes voisins de lit sont de la région de St John's leur petite fille de 7 ans qui suit des cours de français, parle très bien déjà après 2 ans, Laurence.

Plein de personnes se sont exposées au soleil la première journée, bien brûlées le lendemain



 




 .
















Le premier soir fut très doux par contre le second, je pense qu'il n’était pas loin de geler, mais le coucher de soleil et l'arc en ciel, ainsi que des brumes m'empêchaient de rentrer au chaud.






















Arrivée a Cartwright a midi comme prévu, tous se sont précipités au resto du village, je suis montée a la petite cabane de pique-nique, malgré les mouches piqueuses, quoiqu'avec une capuche c'est supportable. La le point de vue est imprenable. et quelles extraordinaires couleurs. Je redescends , le temps change soudain, tout gris, voir noir, des averses .



 



















.


C’est incroyablement splendide.

On repart a 19 h... arrivée le lendemain a 8 h a Goose Bay. Sans conviction avec ma pancarte pour Québec a la sortie du bateau, finalement quelqu'un m'amène chez Marion le B&B ou j'étais déjà allée il y a 3 ans.
J'y rencontre une équipe de chercheurs qui explorent les landes du coin, pour y répertorier des espèces d'oiseaux, insectes et reptiles, vraiment très passionnés, et passionnants.





 



















.



Ils me conduiront d'ailleurs le lendemain matin a 6 h sur le bord de la route (car ici c'est le bout de la route) après 1 h 30 min, un camion s'arrête, il va a Labrador-city, + de la moitié du chemin...cool, le chauffeur est pressé de rentrer (quoiqu'il traîne) car il veut aller a la pêche ( il a déjà pas dormi la dernière nuit, ou il a conduit sans discontinuer 18 h en tout....) enfin bref on arrive enfin a Labrador-city a 15 h 30 min.




 



.
Je ne trouve pas ma pancarte de Québec... Je ne percute pas de suite, mais elle était avec mes pôles de tente...........Merdeuxxxxxx, les pôles sont plus dans mon sac a dos, ils ont du glisser lorsque le chauffeur a sorti le sac la tète en bas..... ralalala.... bon sachant qu'il doit repasser par le même chemin je l'attends 1 h 30 min (après qu'un vieux Mr, affolé m'avertisse qu'un ours est pas loin, je le vois pas) je bougerai pas tant que j'aurai pas mes pôles.... nan mé...

Et voila mon chauffeur qui arrive, je lui fais de grands signes, je l'appelle, le couillon me fait signe de la main et s'arrête pas..............@#$%?&*+%$#@.......Alors adieu mes pôles, et surtout je me demande comment je vais dormir ce soir.

Je vais a la sortie de la ville, au Tim Horton, qui est ouvert toute la nuit, en dernier ressort je pourrai passer la nuit la. Je mange un bon chili, et retourne au bord de la route, ou 15 min + tard un couple d'Alberta s'arrêtent.... oui!!! ils vont a Baie-Comeau....whaaaaaaaa

On discute en route, je leur raconte mon histoire de pôles, après le barrage de Manic 5, je m'endormais un peu, ils me proposent de m'héberger dans leur chambre ou il y aura 2 grands lits, avec petit dej en plus. et voila, le lendemain je rentrais chez moi.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------







Voyage au Labrador du 18 Juillet au 8 août 2005


Tant qu' à habiter un pays du froid, autant le visiter de fond en comble.
ètant donné que j'aime le bateau, j'ai trouvé le
Vivant modestement, je ne peux pas me payer de transport. L'auto-stop (pouce en québécois), est un excellent moyen, gratuit et sympathique.

Partie assez tôt le matin, vers 8 h, de Québec, pour faire un 1 er arrêt a

choisi pour l'accès a la plage ou je pouvais camper, ensuite la route de l'aventure commençait la.............. puisque pour aller a Goose-bay- Happy Valley, je devais emprunter une route peu fréquentée, goudronnée jusqu'au dernier barrage géant de

Après c'est de la gravelle, utilisée en majorité par des camions chargés d'arbres.
Je prévoyais 3 a 4 jours pour ce parcours (1800 km environs ), j'ai mis 2 jours en comptant baie comeau, arrivée vers 16 h a Goose Bay.



























J'ai eu la chance de faire un grand morceau de chemin avec un gros camion rouge (de


MANIC 5 a Wabush), conduit par un gars ayant travaillé dans les mines, il m'a raconté L'histoire de ce coin de pays.

La route n'existait pas entre
(labrador city) et
. A l'occasion d'une grande grève, les grévistes ne pouvant pas communiquer entre eux, décidèrent d'utiliser la machinerie des mines, pour tracer un chemin entre Fermont et Wabuch.


























La route actuelle est sur les méandres de ce tracé, qui suit les petites hauteurs(pour ne pas être dans l'eau), et la ligne de chemin de fer, qu'on doit traverser très souvent.






Le soir j'ai dormi au pied du camion, le camionneur dans sa cabine, moi dans ma tente, sur un parking entre un terrain de sport et le supermarché du coin.
Le lendemain, j'ai eu la chance d'être embarquée par un gars qui ramenai le vieux bazou acheté par sa sœur à Montreal pour

Une température excessive 33 a 35 degrés dans cette contrée c'est énorme, on a fini par ouvrir les fenêtres, malgré la poussière.....grosse erreur, car l'intérieur de la voiture devint blanc, ainsi que nos vêtements, mon sac a dos noir et surtout les poumons.






















Le conducteur qui est du pays, connais un bed and breackfast pas cher et bien, et m'y conduit.

Bon c'est bien de mettre moins de temps, mais j'étais partie pour avoir le bateau 2 jours plus tard...qu'a cela ne tienne je visiterai la région, qui se révèle très belle.

Une surprise de plus, je comprend pourquoi Happy Valley, de beaux grand arbres, une somptueuse riviere, une belle verdure, des lacs immenses.

le lendemain j'apprends par un Innuit qui me prend en stop qu'il y a un festival de plage, a North West River, c'est tres chouette comme fête, de la bouffe locale ,plein de chanteurs country, surtout des chanteurs- danseurs Innuit.


le lendemain ballade, sur le bord de la rivière, et repérage de l'endroit ou j'embarquerai.


Le bateau est assez grand, je dormirai 5 nuits dans le salon-terrain de jeux pour enfants-casino le soir,que nous transformons en chambre avec 2 couples Australien. Le tout au dessus des moteurs, j'ai bien dormi malgré tout, avec un bandeau dur les yeux et des bouchons dans les oreilles.
































la cuisine de la cafétéria, pas terrible mais inévitable je prenais des demi-rations.




A VOIR SANS FAUTE ; LES lacs et rivières de Goose-bay--les danseurs Innuits
Vues du et sur le Caboteur le Northen Ranger;
Les Villages de


Makkovik , des méduses rouges avec des reflets de pétrole sur l'eau, à
, couchés de soleil dans les fjords, dos de baleine , à
Nain, Justine et ses 6 enfants, qui revient après 6 mois passés a Goose bay, pour l'obtention de son diplôme d'infirmière accoucheuse, l'arrivée a Nain, ou son mari (en salopette orange travailleur des mines) l'attend, les fjords, les australiens qui partageaient le plancher du salon avec moi, fruit sauvage,
, excellent en confiture et alcool, le saloon du soir (sans alcool), morue qui sèche au soleil, le Northern Ranger a Postville ( on s'est arrêté a l'allée et au retour aux même villages, a des heures différentes) après j'ai eu un lift pour aller a blanc sablon qui est au Québec .
En basse cote nord, petit tour a Terre Neuve 





























LE SALOON LE SOIR

---------------------------------------------------



  • L'anse Meadow newfoundland

































  • haut lieu viking ( a 17 km de l'autre coté du détroit de belle-isle)quelques photos prises du





  • Nordick Express
























  • ( je ferai un special aussi pour ce bateau que j'adore) qui est un caboteur, qui rallie
    vers
    a
    , ou il n'y a pas de route,
    ou fut tourné
    Le village magique de



    ------------------------------------------------------------------------------------------------------



    Terre Neuve.NewFoundland 2004
    Immense contrée, pleine de contrastes, des paysages a couper le souffle......... 
     des habitants a-d-o-r-a-b-l-e-s .




    Depuis 2001, je vais tous les ans par le Nordick express, en Basse cote Nord, qui comme son nom l'indique pas vraiment,  est au nord-est du Québec en bas du fleuve.....logique Québécoise.

    dans la galerie; une carte d'une partie du Québec, basse cote nord, la route 138 (en rouge sur la carte) se termine a Natachquan, après on continue en bateau (en bleu) jusqu’à Blanc Sablons,




    de la part un ferry pour Ste Barbe (terre-neuve)- une autre carte d une partie du quebec, labrador-Terre Neuve, New Brunswick, Nouvelle Écosse.

    C'est un vaste splendide pays, dont les habitants, sont les plus accueillants et gentils que j'ai rencontré. Leur accent (anglais) est un peu déstabilisant au départ, mais on s'y fait rapidement. la température peut y être très agréable, ou pluvieuse comme l'année passé, ca me faisait penser a des paysages que j'imagine d'Irlande.





























    Comme toujours je me déplace en pouce, jusqu'à Natachquan, d'où le départ chaque jeudi a 5h 30, selon le fret.








    Je dors dans la verrière sur les banquettes, ou sur le sol, selon le monde. A la Romaine (réserve Indienne), les blancs grognent car il faut permettre aux indiens de s'asseoir...sic.
    C'est un enchantement ce voyage de 2 jours, dans ces lieux perdus, ou ses habitants s'exilent pour travailler, mais reviennent pour leur contrée, et leur famille.

    Traversée de blanc-sablons a Sainte Barbe (nfl) en Ferry ( 1 heure).
    dans les photos, un homme en voiture (Roberto), représentant en câble TV, me transporte de Deer Lake a Clarenville ( 800 km), m'invite gentiment a manger le soir, partager sa chambre a 2 grands lits, petit dej le matin ( en tout honneur, en frais de déplacements).



    la 1 ere années en 2003 en passant par le New Brunswick, Nouvelle Écosse, bateau a Sidney pour Port aux Basques, reste 10 jours sur la cote Est a visiter le gros Morne, les tableland, l'anse aux meadows(vikings)
    L'année suivante 2004, j'ai acheté un APN, je fait une partie du sentier....une merveille, même sous la pluie.






































    En 2005, a l'occasion de ma visite de la voisine Labrador, ou il me restait 4 jours, a Blancs Sablons et ses mouches noires. je traversais donc pour saluer Gloria, dormir sur le site de l'Anse aux Meadows, avec le cadeau d'un somptueux couché de soleil. et enfin descendu admirer les Tablelands, de rocky Harbourg, pour revenir prendre le nordik en direction de Natachquan- Québec.

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire